Le partenariat public-privé

Les collectivités publiques (Etat, région, département, communes) mettent régulièrement en place des Partenariats Public-Privé également appelés PPP.

Le principe est de confier à une société privée la réalisation d’un équipement et/ou d’un service que la collectivité pourrait assurer elle même mais qu’elle préfère déléguer.

Les raisons de la délégation dans le cadre d’un PPP peuvent être multiples:
    • La collectivité pense qu’un opérateur privé aura plus de flexibilité,
    • Le montant d’investissement est très élevé, et que la collectivité ne veut pas ou ne peut pas assurer seule le financement,
    • L’équipement ou le service à réaliser demande des compétences techniques que la collectivité n’a pas,
    • Et souvent un mélange des raisons précédentes et d’autres…
Plusieurs formes de PPP existent, que vous utilisez régulièrement:
    • L’eau du robinet est distribuée par la SAUR: cette société dispose des compétences pour bien gérer un réseau d’eau, sait mobiliser des agents rapidement pour intervenir sur une fuite du réseau ou pour réaliser un nouveau branchement.
    • Le ramassage des bacs de poubelle est assuré par SUEZ.
    • Oya Vendée Hélicoptère assure des vols commerciaux normaux et propose des tours de l’Ile. C’est une activité 100% commerciale. Mais ils travaillent également en PPP quand ils assurent les évacuations sanitaires, l’acheminement du courrier ou le transport des Islais au tarif insulaire. Personne n’imagine que la mairie va acheter son propre hélicoptère et embaucher des pilotes!

De nombreux exemples sont des succès. Ainsi, les stations de sport d’hiver réalisent souvent leur réseau de remonte pente et de téléphérique en PPP.

En ce qui nous concerne, nous voyons deux projets pour lesquels un PPP a tout son sens: la piscine et la réhabilitation du quartier des usines.

La piscine

PiscinePour la piscine, en construire une belle coûte autour de 4 millions d’euros (ou plus de 10 millions d’euros pour un multicomplexe aquatique comme la communauté de communes du Pays de Saint Gilles Croix de Vie).

Cela représente 6 ans d’entretien de nos routes! Et les frais d’exploitation annuels sont autour de 10 à 15% du montant investi.

Une société privée pourrait être intéressée pour construire et exploiter une grande piscine. On peut penser à  un centre de vacances, qui n’utiliserait sa piscine que pendant les vacances scolaires. Ou à un opérateur touristique, qui ne facturerait des entrées que pendant la saison touristique et les weekends de forte affluence. Mais ces sociétés ont des objectifs de rentabilité et ce fonctionnement saisonnier ne suffira pas à rembourser leur investissement.

Mais si la commune signe un contrat de PPP avec cette société en lui garantissant des revenus complémentaires en période creuse, alors cela peut permettre de donner au projet une rentabilité suffisante pour la convaincre d’investir.

Pour un centre de vacances, cela peut être en réservant la piscine en matinée les jours de semaine hors vacances scolaires pour que nos écoles l’utilisent. Et en subventionnant les tarifs d’entrée des Islais les après midi et les weekends hors vacances scolaires. Pendant les vacances cette piscine serait réservée au centre de vacances.

Pour un opérateur touristique, cela serait également en réservant la piscine en matinée hors vacances pour nos enfants, et en subventionnant les tarifs d’entrée des Islais, mais cette fois y compris en saison.

Le quartier des usines

Prenons l’exemple du bâtiment de la SPAY. Nous proposerons des schémas d’aménagement et consulterons les Islais qui valideront.

Nous pourrions arriver:

    • à la construction de logements à l’étage,
    • de commerces au rez de chaussée,
    • avec des salles pour les association et un auditorium sur le côté.

Un PPP pourra être signé avec une société qui aura en charge d’investir pour réaliser les travaux. Elle gérera le bâtiment pendant une durée à définir d’un commun accord dans le cahier des charges.

La municipalité financera l’investissement ou payera un loyer pour les salles d’associations et l’auditorium. La société louera les logements et les commerces pour rembourser son investissement.

Le cahier des charges définira le montant des loyers. En laissant les loyers libres, le contrat avec la société pourrait être court (25 ou 30 ans?).
Mais nous voulons une part importante de loyers contrôlés comme logements sociaux. La durée du contrat sera plus longue (40 ans, voire plus) car la société doit rentabiliser son investissement.

C’est comme pour une concession d’autoroute. Durant toute la durée du contrat, la mairie reste propriétaire des bâtiments, et à l’issue, elle a le choix entre les reprendre ou les redonner en gestion.

Notre insularité

Nous travaillerons en bonne relation avec nos partenaires Etat, Région et département pour maintenir la continuité territoriale qui est indispensable à notre développement.

Pointe des Corbeaux

Concernant les transports vers le continent

    • Adapter les infrastructures portuaires pour l’arrivée de l’Insula Oya 3.
    • Créer une zone de froid réglementaire à proximité de la gare maritime.
    • Maintenir la délégation au maire pour délivrer la carte insulaire.
    • Travailler avec l’association Aller-Retour et les Ex-Islais pour pérenniser la reconnaissance apparenté insulaire.
    • Navires Yeu-Continent:

>Créer des spots vidéo pour l’information.
>Horaires adaptés toute l’année.
>Pérenniser le tarif privilégié pour les animations et déplacements culturels et sportifs.

l'Insula Oya II
l’Insula Oya II
    •  En collaboration avec la Commune de La Barre de Monts et l’association YEu M’GAR’Ou, améliorer l’offre de stationnement à Fromentine.
    • Développer la solution de mobilité partagée depuis Fromentine.
    • Poursuivre notre collaboration au sein de l’AITS pour l’accompagnement et les démarches administratives du transport scolaire.
    • Impliquer la Cie Yeu Continent ainsi que les acteurs privés (Oya Hélicoptère et la Compagnie Vendéenne) dans les réflexions et les projets relatifs au transport entre L’Ile d’Yeu et le continent.

Nous continuerons également de travailler avec nos partenaires institutionnels qui nous aident à gérer notre insularité:

    • L’association des Iles du Ponant regroupe quinze îles, ce qui donne plus de poids pour notre développement et la reconnaissance de notre particularité insulaire.
    • Le syndicat Vendée des Iles nous permet de financer des projets et de mener des actions pour la promotion de l’Ile.
    • Les syndicats Sydev, Vendée Eau et Trivalis sont des acteurs incontournables pour l’aménagement et le développement de notre territoire.

Salle polyvalente

Le Chapiteau
Flechman [CC BY-SA (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0)]
Notre chapiteau installé au début des années 2000 comme installation provisoire a rendu pendant une quinzaine d’années de bons et loyaux services pour beaucoup de fêtes, mariages et réunions publiques.

Mais il est vieillissant, n’offre pas tout le confort souhaitable et manque d’ouvertures sur la lumière extérieure.

Nous souhaitons donc enlever ce chapiteau. Nous  profiterons de l’espace libéré par l’ancienne salle Louis Michaud pour construire une salle polyvalente au Fort de Pierre Levée.

Salle de banquet
Exemple de salle

Cela permettra d’organiser fêtes, mariages, spectacles ou réunions publiques en disposant d’une capacité d’accueil supérieure à celle du Casino.

La Citadelle ou le Fort de Pierre Levée

Fort de Pierre Levée
Stéphane Batigne [CC BY (https://creativecommons.org/licenses/by/3.0)]
La Citadelle fut construite entre 1858 et 1866 pour servir de caserne militaire pouvant accueillir jusqu’à 400 soldats. Le nom de Pierre Levée vient d’un grand menhir qui a été déplacé à la construction et détruit depuis.

Depuis 1871, elle a servi de caserne, puis a été transformée en prison d’Etat qui a notamment hébergé entre 1945 et 1951 le Maréchal Pétain, condamné à la prison à perpétuité.

Elle a enfin servi de centre d’hébergement pour colonies de vacances dans les années 60.

Le Fort a été classé Monument Historique en 1984, et abrite aujourd’hui notre radio Neptune FM, plusieurs associations et le festival Viens Dans Mon Ile.

Le service Patrimoine y organise régulièrement des expositions.

Le Chapiteau
photo Flechman [CC BY-SA (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0)]
Au début des années 2000, le chapiteau y a été installé, à l’origine de manière provisoire pendant les travaux de rénovation du Casino, mais toujours en place 15 ans après, et utilisé pour des fêtes, mariages ou réunions publiques.

Enfin, récemment, l’ancienne salle Louis Michaud a été démolie, libérant de l’espace.

L’aérodrome

Avion de loisir
Avion de loisir

L’aérodrome de l’Ile d’Yeu est la propriété de la commune; il est géré par délégation par la chambre de commerce de la Vendée.

Tous les ans on compte environ 13000 mouvements, atterrissages et décollages, sur le terrain.

Il peut recevoir les appareils de jour comme de nuit et est équipé pour le vol aux instruments.

Il est le siège de la compagnie Oya hélico qui assure des vols réguliers sur Fromentine et nos évacuations sanitaires tout au long de l’année.

Les avions de clubs français ou étrangers, quelques compagnies privées, de nombreux pilotes amateurs, et même l’armée française, se réjouissent régulièrement de venir atterrir ici dès que le soleil inonde la piste. La destination est prisée puisque l’Ile est la troisième destination touristique aéronautique.

L’aéroclub de l’Ile d’Yeu assure une moyenne de 1200 heures par an , forme des pilotes, et propose des vols découverte tout au long de l’année.

L’aérodrome est un bien précieux pour notre Ile et fait partie de nos équipements de sécurité.